DECLIC ETHIQUE

Déclic Ethique : le SEL, KEZAKO ?

Le SEL est un système d’échange local de produits ou de services au sein d’un groupe fermé, généralement constitué en association. Ses membres échangent des biens et services selon une unité propre à chaque groupe. L’objectif est d’accéder aux biens et services de façon égalitaire et ainsi de tisser des liens.

Le SEL permet à tout individu d’échanger des compétences, des savoirs, des savoir-faire, des services et des biens avec les autres membres du groupe sans utiliser d’argent. Chaque Sel est un groupe de personnes vivant dans un même secteur géographique. Pour comptabiliser les échanges, le Sel crée sa propre unité d’échange, le plus souvent basée sur le temps (1 heure = 60 unités), 1 service rendu pour 1 heure donnée (1 heure = 1 service). Le SEL met donc en contact les demandeurs et les offrants qui évaluent leurs échanges et gèrent un système de comptes en unités de mesure interne. L’unité de mesure interne n’est pas convertible en euros, ni vice versa.

Mais c’est aussi une prise de conscience de la dimension humaine existant derrière tous les échanges, un réseau de communication, un lieu de solidarité, une expérience économique, éducative et sociale. Le SEL permet de valoriser les compétences propres à chaque être humain, les ressources, les savoirs et les savoir-faire, mal reconnus par la société, et peu exploités. Le SEL permet également de tester des idées, mettre en commun des projets, promouvoir des solidarités dans le cadre du développement local, travailler ensemble dans un objectif commun pour des individus ou pour la collectivité, grâce à ces échanges multilatéraux. Enfin, le SEL permet d’agir pour renouer les liens sociaux par et pour une solidarité retrouvée et une citoyenneté sociale reconnue.

Chacun met ses compétences au service des autres. Garde d’enfants ponctuelle, cours de cuisine ou d’informatique, soutien scolaire, co-voiturage, petit bricolage… Fruits et légumes en excédent de votre jardin, conversations en langues étrangères… Faire provision de petits cadeaux humains, ne pas économiser nos élans du cœur ! Quel meilleur moyen de rencontrer ses concitoyens, de faire naître de belles amitiés, créer de nouvelles idées sociales et solidaires, des petits dîners entre amis où chacun apporte un plat, des randonnées communes, s’initier à un sport ou un loisir. Donner, prêter des objets non employés en échange d’autres plus utiles, ou en échange d’un service. Si j’ai besoin d’une perceuse ou d’une remorque, je vais trouver un adhérent qui va m’en prêter une. A mon tour je pourrais arroser les plantes ou nourrir le chat de celui qui doit s’absenter… Je partage plants et boutures, j’apprends à souder ou à coudre.  Je partage et enrichis ma discothèque, ma bibliothèque. Je fais des courses pour quelqu’un de malade. J’emmène tel autre au cinéma.

Pour vivre dans une meilleure intelligence collective, je suis désormais adhérente de l’association Déclic’Ethique, implantée sur les communes du secteur sud de Rennes, et dont le siège se situe à Noyal-Chatillon sur Seiche. Déclic-Ethique c’est plus de 80 adhérents.

Chaque adhérent garde toute sa responsabilité et s’entoure de toutes les garanties pour que son activité à l’intérieur du SEL soit conforme aux réglementations en vigueur notamment en matière sociale et fiscale. Il n’existe aucun intérêt pour les débits ou les crédits des comptes, ni notion de délai de paiement, ni d’indémnités de retard dans la gestion des comptes.

Pour plus d’informations : www.http://declic-ethique.overblog.com/

Publié dans Don de soi, Sur le web | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Allaiter son bébé

AllaitementPROFITEZ DE VOTRE ALLAITEMENT !!!

En matière d’allaitement, on peut faire confiance à la nature qui fait toujours bien les choses. L’allaitement est un processus simple, qui se met en place naturellement et qui procure de la satisfaction autant à la maman qu’au bébé. La première chose à savoir est qu’au cours des premiers jours ou des premières semaines, la frustration ou la déception peuvent s’installer si l’allaitement a du mal à se mettre en place, par exemple en cas de douleurs à la mise au sein, de seins trop lourds, de mamelons crevassés, d’une quantité insuffisante de lait ou plus généralement, de débuts difficiles avec bébé. Continuer la lecture

Publié dans Conseils et astuces, Don de soi | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Accouchement à domicile

Accouchement à domicileAccoucher chez soi : et pourquoi pas ?

De plus en plus de femmes désirent aujourd’hui mettre au monde leur bébé dans un environnement serein et familier et envisagent un accouchement à la maison. Chaque femme est en mesure de décider de son accouchement si la naissance ne présente aucun risque particulier connu c’est à dire si elle est « physiologique ». Sont donc exclus les cas de naissance difficile : siège, jumeaux, naissances multiples, placenta prævia, diabète, hypertension…

Pour être accompagnée au mieux, il me semble important, dès le 4ème mois de grossesse de prendre rendez vous avec une sage femme pratiquant les accouchements à domicile. Les rencontres en individuel ou en couple(s) aident à mettre en place le projet et à se reconnaître vraiment dans cet accouchement. Il reste tout de même important de constituer un dossier en maternité classique afin d’avoir une solution en cas de besoin le jour J. Il faut en général effectuer les deux dernières visites mensuelles et la consultation pré-anesthésie en maternité. Les rencontres avec votre sage femme continuent bien entendu en parallèle. Continuer la lecture

Publié dans Conseils et astuces | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Cherche « COBAYES » pour étude sur le Diabète Gestationnel

Vous êtes enceinte ? Quoi de plus beau que de porter, d’accompagner la vie et de devenir maman ? Cette période de grands changements, de grands bouleversements physiologiques, physiques, psychologiques, émotionnels…

Les mois passent et vous venez d’apprendre que vous êtes sujette au diabète gestationnel ? Je vous propose de nous rencontrer afin d’échanger sur ce thème. En effet, je travaille actuellement sur le diabète de grossesse ou diabète gestationnel, sujet de mon mémoire.

Continuer la lecture

Publié dans Nouveautés | Laisser un commentaire

La christophine et ses saveurs divines

Les bienfaits de la christophine : appelée chayotte ou chouchou aux Antilles, la christophine est une plante à tubercules comestibles qui contient entre 10 et 15 % d’amidon. Ce légume, peu calorique, renferme 90% d’eau et regorge de vitamines et de minéraux : B2, B3, C, calcium, cuivre, magnésium, potassium, fer… Avec sa chair fibreuse, la digestion est facilitée, tout comme le transit intestinal. En cuisine, elle se consomme crue ou cuite. Crue, elle est très appréciée râpée ou en petits dés. Cuite, la chayotte doit être préalablement épluchée pour ensuite être préparée à la vapeur ou dans l’eau bouillante. Délicieuse sous toutes ses formes : purée, gratin, risotto, soupes, potages, béignets … On peut aussi, tout simplement, la couper en deux et la cuire au four. Aux Antilles, on l’utilise également dans la préparation de gâteaux et de confitures. Continuer la lecture

Publié dans Nouveautés, Recettes de saison | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Courge Spaghetti, j’en ai une énorme envie !!!

Les étals des marchés ont une particularité en automne, ils regorgent de cucurbitacées : potimarron, courge butternut, patidou, patisson, courge spaghetti, potiron… Toutes ces couleurs, toutes ces saveurs, un plaisir pour nos pupilles et un pur régal pour nos papilles !!! La courge spaghetti fait partie de la grande famille des cucurbitacées. Botaniquement parlant, la courge est un fruit, tout comme le concombre et la tomate. Cependant, toutes ses variétés sont consommées comme des légumes. On appelle cette courge « spaghetti » pour sa chair unique qui donne de longs filaments ressemblant aux fameuses pâtes italiennes lors de la cuisson.

Cuisinez et accommodez cette courge de la même manière que vous le feriez avec de vrais spaghettis et petits et grands seront ravis de déguster ses filaments.  

Faible en calories et riche en vitamines C, la courge spaghetti a des vertus antioxydantes reconnues. Elle constitue une excellente source de potassium et de vitamine A, en plus de contenir de l’acide folique et du cuivre.

Une nouvelle recette rapide, saine et équilibrée qui ne vous prendra pas trop de temps, si ce n’est celui de la cuisson de la courge dans le four : une courge spaghetti au beurre de sauge et tomates séchées. 

Les ingrédients :

  • 1 courge spaghetti
  • 20g de beurre
  • 3 oignons frais
  • 6 feuilles de sauge
  • 10 tomates séchées
  • Sel et poivre

La préparation :

  • Couper la courge en 2
  • Cuire la courge au four à 180°C entre 40 minutes et 1 heure selon la taille
  • Pendant ce temps, faire fondre le beurre à feu très doux
  • Ajouter les tomates séchées coupées en lamelles, les feuilles de sauge et les oignons ciselés
  • Une fois cuite, sortir la courge du four
  • A l’aide d’une fourchette, gratter la chair afin qu’elle s’effiloche en spaghettis
  • Conserver les spaghettis dans l’écorce de la courge
  • Napper du beurre de sauge et servir aussitôt !

Bon appétit !!!

Publié dans Recettes de saison | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Le potiron, c’est bon…

Gratin de potiron à la coriandre

Pour amorcer cette nouvelle saison, je vous propose une délicieuse recette, un gratin que vous pourrez, si vous le souhaitez, agrémenter de quinoa nature. Pour bien démarrer l’automne, je vous propose un légume de saison : le potiron, une plante originaire d’Amérique du sud qui présente d’intéressantes vertus pour la santé, qu’il s’agisse de sa chair ou de ses graines.

Hypocaloriques et concentrés en micronutriments, on peut le préparer de très nombreuses manières : en soupe, en purée, en gratin, en tarte, en tourte, en confiture…

Le potiron est naturellement riche en ß-carotène. Une portion de potiron couvre un tiers des apports quotidiens recommandés en carotènes. Composé à 95% d’eau, le potiron est faiblement calorique. Riche en potassium (323 mg pour 100 g), il est excellent pour la régulation de la pression artérielle et la transmission de l’influx nerveux au cerveau. En raison de sa faible teneur en sodium, il s’intègre parfaitement dans un régime pauvre en sel. Enfin, sa forte teneur en fibres favorise le transit intestinal.

De quoi avons-nous besoin ?

  • 800g de chair de potiron
  • 2 oignons
  • 1 verre de vin blanc sec (facultatif)
  • 4 œufs
  • 1 petite brique de crème liquide
  • 1 c.c de coriandre moulue
  • 75g de parmesan
  • Sel, poivre

Comment faire ?

  • Détaillez la chair du potiron en cubes
  • Pelez et émincez finement les oignons
  • Dans une casserole, faîtes revenir les oignons et ajoutez les cubes de potiron, la coriandre, le verre de vin blanc ou l’eau et enfin le sel et le poivre
  • Couvrez et laissez cuire pendant environ 20 minutes.
  • Pendant ce temps, battez les œufs en omelette avec la crème
  • Répartissez les légumes cuits dans le fond d’un plat à gratin graissé
  • Recouvrez du mélange œufs-crème
  • Saupoudrez enfin de parmesan
  • Mettez au four pré-chauffé à 180°C pendant 20 minutes
  • Servez aussitôt et dégustez avec le quinoa
Publié dans Recettes de saison | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Le Siga-Siga, toujours plus solidaire

Et on continue sur le thème du partage, de l’échange et du don avec la boutique sans argent où tout est gratuit dans le 12ème arrondissement de Paris, 181 avenue Daumesnil, M° Daumesnil. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h, le Siga – Siga vient d’ouvrir dans la gare de Reuilly. C’est une boutique de rêve tout y est gratuit !

Comment ça marche ? C’est très simple, vous venez pour :

  • trouver votre bonheur sans dépenser un centime
  • vous débarrasser d’objets que vous n’utilisez plus mais qui pourraient avoir une seconde vie : vêtements, vaisselle, petit électroménager et électronique, jeux et jouets, accessoires, livres… La règle : tout doit être propre, en bon état et transportable à la main
  • apporter quelque chose sans rien récupérer et récupérer sans rien apporter.
  • boire un thé ou un café et passer un moment convivial. Le prix du café et du thé est libre

Vous souhaitez en savoir plus sur le concept, voici quelques liens avec des informations complémentaires :

la boutique sans argent
une boutique où tout est gratuit
la première boutique sans argent de Paris

Et ne manquez pas la prochaine zone de gratuité qui aura lieu le 27 septembre prochain de 11h à 18h Place de la République.

 

Publié dans Conseils et astuces, Nouveautés, Sur le web | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Lisez, partagez, échangez !

Et si nous changions nos petites habitudes, parfois bien ancrées et inadaptées pour partager, échanger, donner une seconde vie à nos vieux magazines en les partageant avec nos voisins ? C’est quand même bien dommage, après lecture, de jeter nos magazines ! Tu aimes lire des journaux et magazines mais tu n’as pas forcément de budget ? Ou tu es plutôt écolo et tu n’aimes pas les jeter après les avoir lu ?

La chaîne de magasin Bio C Bon propose depuis la rentrée de septembre dernier, un moyen simple d’offrir une seconde vie à vos titres de presse préférés. Comment ? Ne jetons plus mais partageons ! Vous pouvez désormais trouver, dans chacun de vos magasins de quartier, un meuble dédié où vous pouvez déposer les magazines et journaux que vous avez lus. Vous découvrirez ainsi les journaux lus par vos voisins de quartier. Mais c’est aussi une bonne manière de consommer malin et qui sait, c’est peut-être l’occasion de découvrir de nouvelles thématiques, de vous enrichir de nouvelles lectures, voir même de rencontrer des gens de votre quartier avec qui vous partagez les mêmes centres d’intérêt !

Alors on y va : on lit, on partage, on échange !

Publié dans Don de soi, Nouveautés, Sur le web | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Absentéisme… Pagaille au travail

Arrêt maladie, accident de travail, accident de trajet… En 2014, l’absentéisme au travail est reparti à la hausse, en atteignant 16,7 jours par salarié, selon le baromètre Alma Consulting Group publié mardi 8 septembre 2015. Le baromètre est composé d’une étude quantitative réalisée avec l’Institut CSA, entre le 13 mars et le 19 mai 2015 auprès de 268 entreprises du secteur privé en France et étude qualitative auprès d’un panel de 473 salariés représentatifs de la population active du secteur privé. Alors qu’il avait un peu baissé en 2013 (15,6 jours d’absence par salarié), le nombre de jours d’absence des salariés du secteur privé est revenu quasiment à son niveau de 2012 (16,6 jours d’absence par salarié). De plus, la durée des absences s’est allongée en 2014. Le taux d’absentéisme national atteint donc 4,59 % (soit +7,4 % par rapport à 2013).

Les managers de proximité touchés de plein fouet
Quant au profil des absents, on peut observer que les hommes sont absents plus souvent, mais moins longtemps que les femmes. Les encadrants de proximité sont les plus nombreux à déclarer avoir été absents : un phénomène qui, selon Alma Consulting Group, s’explique par « un élargissement récent notable de leur charge de travail et de leurs responsabilités ». Hormis la santé ou une situation personnelle qui sont naturellement citées comme premières causes d’absence, les raisons invoquées sont directement inhérentes à l’organisation de l’entreprise : mauvaise organisation ou conditions de travail (9 %), manque de reconnaissance (7 %) ou encore charge de travail (6 %), mauvaise ambiance (4 %), manque de soutien managérial (4 %)

Une note salée pour les entreprises
Reste que ces absences coûtent très cher aux entreprises. Leur coût direct (maintien du salaire du salarié absent, son remplacement, la perte de valeur ajoutée entraînée par cette absence) serait de 45 milliards d’euros par an pour l’ensemble des entreprises privées de France, selon les calculs d’Alma Consulting Group et du cabinet Goodwill-Management. Ils représentent environ 5,8 % de la masse salariale d’une entreprise. L’absentéisme entraîne aussi des coûts indirects pour les entreprises (coût de la prévoyance, de l’assurance complémentaire…) qui s’élèveraient à 15 milliards d’euros supplémentaires.

La facture totale de l’absence en France pourrait ainsi atteindre 60 milliards d’euros. Négliger les conséquences du stress est tout aussi dommageable pour le collaborateur que pour la santé de l’entreprise. Tout poste occupé au sein de l’entreprise a une grande valeur, chacun doit être fier d’amener sa pierre à l’édifice collectif : la composante essentielle de tout cela est le bien-être au travail.

En tant que sophrologue spécialisée dans le monde du travail et le stress en entreprise, ces données sont pour moi source de questionnement. Sommes-nous devenus plus sensible à notre environnement ? Subissons-nous de plus en plus de stress au quotidien ? Les objectifs fixés par la direction sont ils réaliste ? La pression est-elle de plus en plus oppressante pour les salariés ? Les salariés se sentent-ils reconnus par la direction ? Dans un contexte socio-économique qui met le salarié en souffrance face à des pressions de plus en plus élevées dans un nouvel environnement et une adaptation sociétale, la sophrologie est un outil de taille dans la gestion du stress en entreprise. Devant l’urgence qui existe à traiter l’état de stress, de plus en plus d’entreprises laissent entrer des techniques comme la sophrologie pour faire face à l’augmentation des hospitalisations psychiatriques en urgence (dans le cadre de burn-out), à l’augmentation de l’absentéisme (arrêts de travail), au turn-over et à l’augmentation des accidents de travail. Face à ce bilan, il devient donc urgent de proposer des outils visant à améliorer le bien-être au travail, à apporter un nouvel équilibre et un mieux-être personnel et professionnel.

Le cercle est vertueux : les entreprises les plus efficaces sont celles pour lesquelles le bien-être du collaborateur est au coeur de leur stratégie. La sophrologie est un atout dans la gestion du stress et des émotions et contribue à un réel mieux-vivre au sein de l’entreprise.

Ma pratique en tant que sophrologue repose sur plusieurs principes :

  1. l’écoute active, la pédagogie, la force de chaque individu pour lui apporter autonomie et confiance,
  2. l’adaptation de chaque intervention à la réalité du moment, aux moyens propres, aptitudes, et objectifs de chacun,
  3. la conviction que chaque personne a les capacités de sa propre croissance.

Dans l’idéal, pour la mise en place de séances de sophrologie de groupe en entreprise, prévoir 10 personnes maximum. C’est la condition sinequanone qui permet d’être à l’écoute des besoins des participants et de prendre le temps de leur transmettre et de leur faire intégrer les différentes techniques.

Différentes options sont envisageable : des séances de 45 min à 1h30 pour des ateliers de relaxation à raison d’une séance par semaine ou bien d’une à 2 journées pour des cessions de formation .

Les participants sont les premiers bénéficiaires de ces séances : chacun doit se sentir bien dans son entreprise, individuellement et collectivement. Le bénéfice personnel obtenu se répercute alors positivement sur l’entreprise à tous les niveaux.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à me contacter par mail ou par téléphone.

Publié dans Sur le web | Marqué avec , , | Laisser un commentaire